Arrêtons de pourrir nos cheveux (et la planète) – bref arrêtons de les laver

Cet article s’adresse en priorité à toutes les personnes qui ont des cheveux, courts ou longs, hommes, femmes, tous. Peut-être même à tous ceux qui ont des poils en fait…
Pour ma part j’ai les cheveux très longs (milieu du dos) et je suis régulièrement complimenté dessus. Mon secret ? Je ne les lave qu’une fois par semaine, tous les sept jours. Et j’aimerais que ce soit encore moins fréquent.

abimer_la_planete_et_nos_cheveux

L’impact sur la planète

Savez-vous que dans un salon de coiffure, la quantité d’eau utilisée pour un shampoing est de 18 litres d’eau en moyenne ? Et ils ont un bac spécial, coupent l’eau pendant l’application du produit…
Si on ajoute à cela tous les produits utilisés, peut-être remplis de contenus chimiques, qui vont se retrouver dans les eaux usées et qui seront d’autant plus longs à rincer pour les émulsions très moussantes.

Soyez égoïste, ayez de beaux cheveux

ecologie_citadine_cheveux_longs

Photo prise en février 2016.La planète, les bonnes intentions, c’est très bien tout ça. Vous allez sûrement me dire que vos cheveux se salissent très vite et qu’il vous est nécessaire de les laver régulièrement. C’est vrai qu’au niveau social, il est plus acceptable d’avoir la tête propre. Le poil gras et puant, ça peut en effrayer plus d’en.
Et bien justement !!
Des cheveux qui régressent vite ont de grandes chances d’être des cheveux qui sont lavés trop fréquemment. Imaginez que vous pourriez avoir des cheveux plus beaux, plus forts, tout en faisant des économies d’eau, de shampoing et de temps, simplement en limitant le lavage. Fini la galère de séchage en plein hiver ou après chaque séance de sport, fini les utilisations trop fréquence de sèche-cheveux ou de brushing.

Comment ça marche ?

Bien avant que les marques de produits de beauté essaient de nous faire croire qu’il faut mettre des tonnes de produits sur nos têtes, la nature avait déjà tout prévu pour nous permettre d’avoir des cheveux éclatants de beauté (si si c’est utile, pour la séduction, la reproduction et autres fonctions basiques). Cela s’appelle : le sébum. Certes c’est lui qui est à l’origine du « gras » de nos cheveux, mais il est surtout un super allié, pour peu qu’on lui laisse faire son travail.
Produit par les glandes sébacées, il est composé surtout de lipides (dont des glycérides, des cires, des acides gras libres et du squalène) et n’a donc strictement rien à voir avec de la sueur. Sa fonction première est de protéger les cheveux. Le hic c’est que les lavages fréquents agressent les cheveux, à cause des produits, du calcaire conséquence, le cuir chevelu panique (oh mon Dieu, c’est la guerre, on nous attaque !) et produit plus de sébum. C’est une guerre sans fin, dans laquelle ce dernier ne capitulera jamais, prêt à sortir l’artillerie lourde s’il le faut.
Pour tirer parti de cette ressource naturelle, certaines personnes se sont même lancées dans la cure de sébum, tandis que d’autres ont tout à fait arrêté d’utiliser du shampoing.

Mais alors qu’est ce qu’on fait ?

Ecologie_citadine_essai_coiffure_tresses

Le pouvoir des tresses – pleins de possibilités à tester sur soi.. ou les copines !

On espace ses shampoings, tout simplement.
Au début pourra être désagréable (rien d’insoutenable), car le corps ne va pas tout de suite réaliser que la paix est revenu. Mais c’est vraiment l’affaire de quelques jours pour que tout cela se régule.
Concrètement et quel que soit votre rythme actuel, il suffit d’attendre un jour de plus qu’habituellement avant de procéder au lavage. Un tout petit jour de plus. Par exemple si vous vous lavez tous les jours, faites le tous les deux jours, si votre rythme est de tous les trois jours, faites le tous les quatre jours.
Si votre longueur le permet, vous pouvez les attacher (ou mieux les tresser) pendant la journée (surtout pas la nuit hein !), pour « cacher » tout ça (honnêtement il est peu probable que les gens s’en aperçoivent, mais cela peut-être plus agréable) ou limiter d’éventuelles démangeaisons. Vous pouvez les peigner une ou deux fois par jour (optionnel), pour emmener le sébum du sommet de la tête, jusqu’aux pointes, qui seront ravies de ce masque hydratant parfaitement adapté à notre nature de cheveux.
En quelques cycles, les sécrétions vous s’ajuster et vous pourrez envisager d’espacer d’un jour encore, selon comment vous le sentez.
Et pour ceux qui se poseraient la question, non les cheveux ne puent pas quand on attend un jour de plus avant de les laver. Vraiment pas.

Quid des épis ?

J’avoue ne pas être certaine du résultat sur les épis, pour les personnes qui se lavent exprès pour remettre leur coiffure d’aplomb après une nuit de sommeil, ayant toujours eu une certaine longueur. Je serais curieuse d’entendre vos retours sur le sujet, mais a priori des cheveux plus souples n’ont pas de raison de venir se coller sur votre crâne de manière intempestive. Et surtout il est toujours possible de mouiller la partie rebelle de façon ciblée, sans faire un shampoing.

Pour résumer

J’attends un jour de plus que ce que je le faisais habituellement pour laver mes cheveux.
Je favorise ainsi la bonne santé de mes cheveux, dont la régulation de sébum les rendra probablement plus beaux et plus forts, de façon 100% naturelle.
Je vais ainsi économiser du temps, de l’argent, limiter le gaspillage de l’eau de produits chimiques.
Tout le monde est gagnant !

Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

39 Comments

  1. Tsukihime

    On peut aussi ajouter le fait de bien choisir son shampoing avec le minimum de produit gainant et cie dans la balance.
    Perso, pendant un temps j’utilisais de l’après-shampoing pour mouiller mes cheveux (trop de matière = imperméable si si je t’assure) mais uniquement sur la mi longuer, pas les pointes et ensuite je me lavais le crâne au gel douche doux sans toucher les longueurs. Au rinçage le gel douche enlevait l’après-shampoing et tout aller bien. Faut juste faire « crisser » les cheveux pour être sur que tous les produits soient partis.

    Par contre, une chose est sure, quand tu maltraites tes cheveux à coup de décoloration ou coloration-oxydante, c’est plus dur de récupérer des cheveux sains avec cette technique.

    Sinon, très bon billet et vive les tresses !

    • L’idée c’est d’éviter d’utiliser un shampoing c’est ça ? Le gel douche serait moins aggressif sur la base du cuir chevelu ?
      Je ferait un article consacré aux produits/techniques à utiliser un de ces quatre.
      Oui vive les tresses 😉

      • L’idée est bien celle là oui. Le shampoing est pensé pour tes cheveux, pas ton crâne (peau), contrairement au gel douche, donc il attaque moins le cuir chevelu.
        Avec plaisir pour ton article ^^
        😉

        • C’est pourquoi il existe chez Naturalia des grands flacons de gel douche/cheveux : 2 en 1.
          R.A.S.

    • C’est pas mal ça, je me demande si ça a un effet là-dessus, mais c’est effectivement bien possible. Tu nous diras si tu vois une différence !

      • Petit retour d’expérience : mes cheveux sont trop beaux après 2 semaines où je n’ai qu’utilisé que 2 fois le shampoing !
        J’essaye de tenir 1 mois là pour voir si mes cheveux repoussent !
        Sinon, si tu pouvais trouver un moyen pour remplacer du dentifrice par quelque chose de plus naturel, je suis prenant !

        • Wahou ! Quelle efficacité ! Oui tu nous diras, si tu vois un changement sur ta pousse de cheveux.
          Pour le dentifrice j’en utilise actuellement un à l’argile verte que j’ai acheté en magasin bio + bicarbonate de soude 1 ou 2 fois par semaine.
          J’ai essayé également le savon de Marseille, ça marche bien (j’en parle dans le livret dédié). Faudra que je me renseigne s’il existe d’autres alternatives possibles.

        • Mon dentifrice plébiscité par mon dentiste :
          – 4 cuill. d’argile verte
          – 1 cuill. de bicarbonate de soude
          – 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (ou tea tree ou clous de girofle)
          Mettre le tout dans un pot de de cosmétique de récupération bien lavé & séché.
          Remuer, c’est prêt.

          A chaque lavage, mouiller sa brosse à dents et la tremper dans la poudre du pot.

  2. Très bon article, je ne me lave les cheveux que 2x/semaine, sauf en vacances à la mer où c’était un peu la loose niveau cheveux (ou paille, c’était un peu pareil).
    Sinon outre le shampoing, j’ai des soucis de noeuds énormes, et l’après-shampoing a un effet magique là dessus, une solution pour le remplacer?

    • Merci Marina 🙂
      J’avoue que je n’ai jamais eu de problèmes de cheveux emmêles, même avec ma longueur. J’utilise parfois de l’après-shampoing, mais pas systématiquement et toujours sur les points uniquement. Et je fais régulièrement un masque d’huile prodigieuse de NUXE la veille du shampoing, qu’on m’avais offert et que j’aime beaucoup. Mais je n’ai pas tellement enquêté sur l’aspect environnemental de ce produit.
      Je me note de faire un article spécifiquement sur ce sujet prochainement, qui mérite qu’on lui accorde plus d’attention.

    • Contre les noues : Utiliser une goutte d’huile végétale (olive ou amande) à frotter sur les paumes des mains puis tête renversée en avant, frotter doucement ses cheveux. Puis tête à l’endroit, brosser doucement ses cheveux en commençant par les pointes, bien sûr.

      Si son eau est calcaire, au dernier rinçage de shampoing, prendre un grand verre, y mettre une giclée de vinaigre blanc et y ajouter de l’eau de la douche. Rincer ses cheveux avec cette eau vinaigrée (dont l’odeur partira en qq secondes) en évitant les yeux.

      • Oui les huiles végétales c’est top pour les cheveux. J’ai la chance de ne pas être du tout affectée par les problèmes de noeuds, mais rien que pour nourrir un peu les pointes quand on a de la longueur c’est bien.
        Jamais testé le rinçage au vinaigre, mais je vais le mettre sur ma to try list 😉

        • Perso ça fait deux mois que je me rince les cheveux au vinaigre ça marche hyper bien ! Je me lave les cheveux 1 fois par semaine grâce à ça. Et ça m’a enlevé toutes les démangeaisons que j’avais avant ça ! 😀

  3. Moi, j’en suis arrivée au stade ou je ne les lave que tous les 10 jours environ et j’ai effectivement adopter la même technique, repousser d’un jour sur le temps qu’il faut. J’ai totalement arrêter tout après shampoing ou autres supterfuges et mon porte monnaie me dit merci. Donc comme dit plus haut, un shampoing bio bien sûr voir fait maison, il dure longtemps en + c’est agréable 🙂 Et avant le shampoing, une pose de plusieurs huiles au choix que je laisse de 3h minimum à 1 journée ou 1 nuit. Et le petit + non négligeable, depuis cette nouvelle routine, j’ai allégé mes dépenses mais aussi les cheveux blancs 🙂

    • J’avais essayé le shampoing maison, mais j’avais mal géré la quantité, qui ne s’usait que très lentement au vu de mon ryhtme peu fréquent. Et comme il n’y a pas de conservateur dedans, la formule n’a pas tenu le coup…
      10 jours, bravo, j’espère pouvoir en dire autant d’ici quelques mois !

  4. Pingback: Zéro déchet de Béa Johnson: sélection spéciale débutant! - Les défis des filles zen

  5. Se laver les cheveux un jour plus tard que d’habitude, ça convient à certaines chevelures, pas à toutes.

    Moi, je peux, ça passe mais c’est désagréable et pas joli. Attacher mes cheveux ou faire des tresses, c’est pire car le sébum sépare les mèches près du crâne, y’a un début de pellicules… Donc, surtout ne pas les attacher.
    Bien sûr, je n’ai jamais remarqué aucune différence de qualité entre lavage avec + ou – 1 ou 2 jours.

    En revanche, mon compagnon ne le pourrait pas : il a les cheveux (et la peau) très gras. Déjà, il ne se les lave que tous les 2 jours et le 2ème jour, on voit bien qu’il a déjà les cheveux gras, ils commencent à faire des paquets. Au début du 3ème jour, ils luisent !

    C’est certainement très bien le sébum mais ce n’est pas beau et je n’en ai jamais vu l’efficacité.

    • Le but d’attacher les cheveux, c’est justement que ça « cache » mieux le fait que les cheveux sont un peu gras. Cela permet justement d’attendre un jour de plus sans avoir de problème au niveau « social ».
      Ce qu’on recherche à court terme n’est pas de plus « beaux » cheveux juste après le lavage. La différence c’est qu’au fur et à mesure tes cheveux comprennent qu’ils n’ont pas besoin de créer autant de sébum et naturellement ils graissent moins vite. Et donc, plus le temps passe, plus tu peux espacer. Quand j’ai écris l’article j’étais à tous les 7 jours, aujourd’hui j’arrive plutôt à tous les 8/9 jours. Je vois aussi que je perd encore moins mes cheveux qu’avant, clairement ils sont plus « solides ». Et franchement ça facilite la vie.
      Mon copain aussi disait qu’il ne pourrait jamais, car il se les lavaient tous les jours. Mais il a fini par s’y mettre, car il y a compris l’intérêt et ça a marché. Ton compagnon a d’autant plus intérêt à essayer s’il a un dysfonctionnement avéré à ce niveau. Si c’est juste une question « sociale » parce que ça se voit, il peut déjà essayer de le faire le week-end ou des jours où il n’auraient pas trop de gens à voir..

      • Ah oui j’ai repensé après aussi pour ton compagnon : je ne suis pas du tout experte en peau, mais je sais que j’ai des amis qui ont grandement amélioré leurs situations en faisant plus attention à leur alimentation. Les produits laitiers notamment (cf. autre article sur lequel nous avons déjà échangé des commentaires) peuvent expliquer des problèmes de peau…
        Je vous conseille ce site, spécialisé sur la question : https://www.beaute-pure.com/

        • Ah mais tu as tout-à-fait raison ! Y’a un rapport alimentation/peau.
          Je ne cesse de lui dire de faire attention à son alimentation mais il n’en a cure.
          Il ne prend aucun laitage (contrairement à moi car j’aime ça) donc, ce n’est pas ça qui lui fait la peau et les cheveux gras. Il consomme plutôt des sandwiches dehors et des boissons industrielles, et des gâteaux apéritifs, petits gâteaux sucrés et boissons industrielles à la maison. Cause toujours, tu m’intéresses..

          En revanche, quand je l’ai connu y’a 5 ans, il avait le dos et le torse constellés d’acné. Le dermato lui a fait suivre un traitement choc de 3 mois qui a très légèrement amélioré la situation sans la régler du tout. Et qu’est-ce qui a réglé son problème d’acné par la suite et jusqu’à aujourd’hui ? Moi qui cuisine tous les soirs des trucs simples et plutôt sains et le savon d’Alep qu’on a adopté depuis. Ra-di-cal : il fait un bouton par mois, à la place de 50 par semaine.
          Néanmoins, sa peau reste un peu grasse (donc beaucoup moins qu’avant) à cause des cochonneries que je citais, mais ses cheveux deviennent gras au 2ème jour. Et c’est moi que ça gêne le plus, pas lui. Désolée.
          Ce qui est dommage est qu’il n’a pas voulu adopter l’argile (shampoing sec), le shikakaï ou le rhassoul (shampoing), le bicarbonate de soude (gommage & assainissement du crâne) ou le vinaigre-eau (après-shampoing) que je lui ai fait essayer malgré des résultats encourageants. C’est un flemmard, dommage.
          Autre détail qui donne ses cheveux gras : un frottage trop énergique de son shampoing industriel puis séchage à la serviette trop énergique aussi.

          Tout cela pour dire encore qu’il existe quand même des natures de peaux et de cheveux : gras, mixtes, normaux, secs… Et qu’il est impossible d’enrayer cette nature génétique. Juste possible de l’améliorer un peu.

      • Merci pour ta réponse. Mais je maintiens que tout dépend des chevelures 🙂
        Pour les cheveux raides, c’est mieux de les attacher car on voit un peu moins le gras (mais ça fait quand même « cheveux sales » et non pas « cheveux mouillés »).
        Pour des cheveux comme les miens qui ne sont pas raides mais flous, il vaut mieux les laisser lâchés car le gras se voit moins : il n’y a que les racines qui sont collées au crâne mais le reste un peu surélevé cache un peu les racines. Voilà pourquoi je disais que attachés ou lâchés, ça dépend des chevelures.

        Personnellement, j’ai essayé plusieurs fois de laisser mes cheveux sales un ou 2 jours de plus voire plus (et ça m’arrive encore par flemme de lavage) mais ça m’a toujours été très désagréable, j’avais mauvaise mine et ça me rajoutait des années d’âge. Aucune différence de beauté de la chevelure après-coup car il faudrait p-être plus de durée d’expérimentation, et pas plus, pas moins de cheveux perdus. J’en perds beaucoup, me semble-t-il, mais j’en ai toujours pas mal… Alors, je continue comme d’hab : lavage tous les 5 jours et rarement tous les 6 jours par manque de temps.
        Quelquefois en été, tous les 4 jours car en plus, je porte un casque pour mon 2 roues quotidiennement et ça, ça tue la tif 🙂

        • ah oui s’il n’est pas volontaire tu as peu de chance d’arriver à quelconque résultat…
          Il y a tellement de facteurs de toute façon, c’est vrai qu’il n’y a pas de méthode miracle qui fonctionne à coup sûr pour tous le monde. C’est déjà super que grâce à ta cuisine le problème se soit autant réduit !

  6. Moi, après le sport, je n’ai pas le choix 🙁 je transpire beaucoup et donc ça sent pas bon haha enfin, j’ai testé des shampooing fait maison et j’adore! C’est fait à partir de la poudre de shikakai, racines d’iris et algo’zinc + l’eau tout simplement! Je prendre la douche pas chaude et je lave vite les cheveux avec mon shampooing maison et après j’utilise d’huile de coco et voila 🙂 250g de poudre de shikakai dure plus de 6 mois pour mon copain et moi!
    Si j’ai pas de sport, je ne lave pas les cheveux! Quand il fait trop chaud, des fois j’utilise les racines d’iris en poudre directement pour aider avec la transpiration et pour sentir bon! C’est pas facile rester sans laver les cheveux quand on est en Corse et il faut 35 degrés 😛

    • Je n’ai jamais testé la poudre de shikakai, c’est bon à savoir. Apparemment on peut même l’utiliser en shampoing régulier, pas seulement pour se «  »rafraîchir ». C’est sûr que quand il fait très chaud, on transpire plus facilement, en même temps on sèche plus vite aussi 😉

  7. J’ai l’habitude de me laver les cheveux qu’une fois par semaine car de toute façon, je suis obligée de les avoir attaché en chignon au taf et même s’ils continu à graisser assez vite (je crois que ça reste leur nature), ils demeurent moins abîmés (moins fins et leur couleur est revenu vers ma couleur d’origine, un peu plus foncée). J’utilise un shampoing peu agressif avec une composition simple auquel si besoin je peux rajouter des actifs et de temps en temps des poudre (rhassoul, shikakai…) ou quelque fois du savon d’Alep… Par contre, comme hier, je fais des soins à base d’huiles végétales et d’actifs car je martyrise un peu mes cheveux (décoloration et coloration, permanente…) Sinon, pour celle qui sont comme moi et qui ont des cheveux gras très vite, il existe une petite soluss un peu plus naturelle à faire de temps en temps. La farine ^^ frottez vos cheveux avec une poignée et brossez bien pour enlever (je dirais que le talc marche également). Ça peut aider. Chose de sûre, même si vous avez du mal à les nettoyer moins régulièrement, évitez déjà tous les shampoing des grandes surface, choisissez du naturel

    • Merci pour ce super retour d’expérience Sélès !
      Oui c’est vrai que le shampoing secs à base de farine ou autre est une bonne solution pour « retarder » le shampoing 🙂

  8. Merci pour cet article, j’ai personnellement essayé et j’essaie de les laver tous les 3 jours, quand je ne travaillais pas ça allait mais depuis que j’ai repris le travail et en plus en ville j’ai la sensation que mes cheveux sont gras enfin que sur le dessus de la tête (je les attache et les brosse tous les jours). Depuis que je me suis lancée dans le Zéro déchet j’ai essayé des shampoings solides qui ont fortement séché mes cheveux donc je suis revenu à un shampoing plus conventionnel mais je l’ai choisi en biocoop en grand contenant mais je ne trouve pas que ce soit mieux donc de temps en temps je pique le shampoing cracra de mon homme, une astuce à me conseiller ? J’aimerais ne pas à ravoir à racheter de shampoing car je n’en suis même pas à la moitié 😉

    • Pas étonnant, stress + pollution ne font pas bon ménage… Le rythme de lavage est plus important que les produits utilisés. Si vous passez direct à tous les 3 jours (je ne sais pas d’où vous partez), les cheveux n’ont pas le temps de s’habituer. Il faut augmenter de 1 jour en 1 jour, jusqu’à ce qu’ils s’habituent. Pour le problème de cheveux secs, le mieux c’est de faire des masques avec de laver, il faut trouver ce que vos cheveux aiment…

  9. Je suis en train de tester le no pop. Avant ça, je shampouinais tous les 2 jours. J’ai commencé immédiatement avec un shampoing par semaine. La première semaine était dure : j’avais l’impression d’avoir les cheveux gras. La deuxième semaine, c’est déjà beaucoup plus fluide. Ça m’incite à persévérer.

    • Ah oui c’est rude de passer direct de tous les 2 jours à tous les 7 jours. Mon copain a fait ça, les cheveux ont mis longtemps à s’adapter… En général on espace plutôt un jour à la fois, ou au moins faire des lavage à l’eau pour enlever le sébum. Bravo pour ces premiers résultats encourageant en tout cas, c’est chouette !

  10. Bonjour

    Je me lave les cheveux tous les deux jours et j’aimerais vraiment espacées les shampoings. J’ai les racines à tendance grasse et des démangeaisons du coup je sais pas trop comment procéder le hic qui me pose problème c’est que je suis dans la restauration du coup hygiène et tous le blabla oblige , je peut difficilement me permettre de laisser graissée mes cheveux et même avec les cheveux attacher on voit que j’ai pas les cheveux « propre » auriez vous une solution ????

    • Bonjour Caroline, à expliquer comme ça en deux mot, je pense qu’il faut essayer ce qui est décrit dans l’article, en attendant juste un jour de plus (pas plus à la fois). Franchement à moins d’avoir des gros problèmes (ce qui ne doit pas être votre cas si vous êtes déjà à tous les deux jours), normalement le gras ne se voit pas si vite. Si c’est vraiment impossible, le faire déjà les jours où vous n’allez pas au boulot ou en vacances. Les démangeaisons devraient vite partir dès que le rythme du sébum sera rétabli. Bon courage !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *