Catégorie : Alimentation

Remplacer le sopalin et les lingettes – découvrez les débarbouillettes

debarbouillettes_zero_dechets_repas_epiques

Si j’ai déjà mis fin à la tyrannie des disques en coton et des mouchoirs en papier depuis un moment, restait à régler la question du sopalin et autres tissus absorbants de la cuisine.
Pour cela j’ai fait appel à Claire Mafayon, du Blog une Maison Saine pour une Bonne Santé. Son expérience est d’autant plus intéressante qu’elle a accueilli il y a quelques mois un petit bout de chou… mignon mais très salissant.
Elle a aujourd’hui pris sa plume son clavier, pour partager ses astuces sur le sujet avec les lecteur d’Ecologie Citadine. Les mots qui suivent sont les siens.

lire la suite

Mes 3 recettes detox naturelles du matin

miam_o_fruit_france_guillain

Le matin est un instant privilégié, en particulier au réveil et durant la prise du petit déjeuner. La manière dont il se déroule peut impacter tout le reste de la journée. C’est un excellent moment pour prendre soin de nous et de notre organisme. Je vous propose aujourd’hui mes trois recettes détox naturelles du matin pour purifier notre corps et démarrer plein d’énergie. Et hop, c’est parti !

Le bain de bouche à l’huile de coco : antibactérien

Savez-vous que l’odeur particulière de l’haleine le matin provient de l’accumulation de bactéries ? Celles-ci sont naturellement éliminées par la salive en journée, mais elles ont le champ libre durant la nuit, lorsque nous sommes au repos. Et quand on se réveille, cela se sent (c’est un peu le même principe sous les aisselles, d’où l’intérêt de bien choisir son déodorant)…

Pour nettoyer tout ça, il existe une pratique toute simple mais drôlement efficace : le bain de bouche à l’huile de coco. Il s’agit de mettre directement un peu d’huile en bouche (environ 1 cs et rien d’autre) et de gargariser pendant plusieurs minutes avant de recracher. Cela est à faire dès le levé, avant d’avoir mangé. Vous verrez que l’huile pourra ressortir noircie (mais pas forcément), c’est normal. En tout cas cela laisse une impression de très propre en bouche.

Cette habitude, que l’on peut répéter plusieurs fois par semaine, a de nombreux effets positifs : réduction des saignements, gencives plus saines ou encore dents plus blanches. Il parait que cela peut aussi donner une plus belle peau et atténuer les nausées du matin chez les femmes enceintes.  Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que l’huile de coco est l’un des ingrédients phare du dentifrice maison.

Le jus de citron : antiacidité

Nous avons tendance à avoir une nourriture trop acide, ce qui est mauvais pour l’organisme à la longue. En effet notre estomac doit compenser ces excès pour retrouver le « bon pH », ce qui est très fatigant pour notre corps et le rend plus fragile. Afin de lui donner un petit coup de pouce, la cure de jus de citron est particulièrement recommandée. En effet, si cet aliment a un goût acide, il est en fait bel et bien alcalinisant une fois ingéré. On peut y ajouter différente épices, qui elles aussi contribuent à notre bon fonctionnement.

Voici la recette recommandée par ma naturopathe, qui peut être utilisée quotidiennement. À prendre le matin au réveil avant le petit déjeuner (sans y ajouter de sucre !). Bien mélanger le tout et boire tout de suite (sinon les poudres tombent au fond). Le goût peut surprendre, mais on s’y habitue rapidement.

  • un verre d’eau chaude (quantité à ajuster selon vos goût, plus il y a d’eau et plus c’est dilué)
  • 1/2 jus de citron (bio de préférence)
  • 1 cc de cannelle en poudre
  • 1 cc de poivre
  • 1 cc de curcuma
  • 1 cc de poudre de gingembre

Bien sûr, une bonne alimentation est votre meilleur allié pour éviter les problèmes d’acidité. Ainsi les protéines animales (viandes, poissons, produits laitiers), les farines blanches (baguette, pâtes blanches…), les sucres raffinés ou encore le thé et le café sont à consommer de manière raisonnée, car particulièrement acidifiants.

Le petit-déjeuner miam-ô-fruit : purifiant et énergisant

source : bainsderivatifs.fr

Mis au point par France Guillain, le miam-ô-fruit est un super petit-déjeuner qui « nettoie les intestins« , notamment grâce à tous les bons gras qu’il contient. Sa recette est un savant mélange, qui permet de bien tenir jusqu’au déjeuner, tout en étant assez léger pour l’organisme. À faire plusieurs fois par an en cure de quelques jours, aux changements de saison par exemple.

A préparer en avance :

  • un mélange de graines de lin + graines de sésame broyées en poudre
  • un mélange de 3 oléagineuses broyées en poudre (exemple : graine de tournesol, amande, noix, cajou, etc.).

Attention de ne pas mélanger ces deux mixtures au préalable, au risque qu’elles s’oxydent.

La recette :

  • 2 cs du mélange lin+sésame
  • 1 cs du mélange oléagineuses
  • 2 cs à soupe d’huile de colza
  • 1 banane (en vraie c’est 1/2, mais bon moi je préfère en mettre une entière)
  • 3 sortes de fruits différents au choix, ou plus (sauf agrumes)

Petites précisions :

Il n’est pas nécessaire de mettre 3 fruits entiers, à vous d’ajuster les quantités selon la taille de vos fruits (par exemple prendre : 1/2 poire + 1/2 pomme + 1 kiwi). De préférence choisir des fruits bio et de saison (on ne voudrait pas tout gâcher avec des pesticides) et proscrire les agrumes, qui réagissent mal au mélange. Par contre, peut manger le miam-ô-fruit après son jus de citron (voir plus haut). La recette officielle se trouve ici.

Avec tout cela, vous êtes partis pour une journée au top de votre forme !!
N’hésitez pas à partager cet article si vous l’avez aimé.

Test gastronomique : le restaurant de cuisine crue

Row-food_entrée_au_gingembre

Pour mon anniversaire, j’ai été invitée à déguster pour la première fois de la cuisine crue, dans le restaurant parisien 42 degrés. Raw-food ? Kesako ? Voici présenté en quelques mots les principes de cette cuisine réputée excellente pour la santé. Mais qu’en est-il des papilles ? Je partage avec vous mon retour d’expérience sur cette alimentation, ainsi que ma superbe découverte du vin sans sulfite.
lire la suite

Le jour où j’ai découvert que j’étais intolérante au lait de vache, cela a changé ma vie.

intolérance-lait

Un jour, il y a cette découverte, après s’être creusée la tête pendant des mois, ou juste le truc qui nous tombe dessus par hasard. C’est peut-être quelque chose que se préparait depuis longtemps, sans qu’on s’en aperçoive. Mais il me semble que c’est surtout toujours quelque chose qui arrive au bon moment, quand on est prêt à le recevoir, même si parfois il faut du recul pour s’en rendre compte, car le changement fait peur. Petite chose ou grand bouleversement, ce sont des instants qui marquent un tournant, ouvrent une nouvelle page de notre vie.

J’ai eu la chance de vivre de nombreuses fois ce type d’expérience. L’une des plus significatives a sans doute été le jour où j’ai découvert que j’étais intolérante au lait de vache. Les conséquences ont été nombreuses, m’amener à remettre bien des choses en question, dont moi-même et notamment a devenir végétarienne. Je vous raconte comment.

Cet article a été organisé dans le cadre du challenge « Le jour où j’ai découvert … cela a changé ma vie ».
Cliquer-ici pour voir l’article de présentation du challenge.
lire la suite

Manger des trucs bons quand on est végétarien et flemmard en 5 astuces

profil_cuistot_cuisine_facile

Dans un article précédent, je vous avais parlé de mes expériences culinaires pas toujours réussies, notamment avec le fameux cheesecake végétalien de l’espace. Il y a de quoi se décourager ! Si vous ne l’avez pas lu, je vous conseille de commencer par celui-là d’abord.
Voici mes astuces pour quand même réussir à se nourrir, si comme moi vous n’êtes pas un expert culinaire.
lire la suite

Mon cheesecake végétalien de l’espace (et autres expériences culinaires ratées)

nourriture_brulée

Vous avez remarqué comment Internet (en particulier les blogs et les sites type Pinterest) débordent de photographies de plats tous plus beaux et plus appétissants les uns que les autres ? Ils sont tous accompagnées de mentions précisant à quel point ces recettes sont hyper faciles à faire, à la portée de tous…

C’est d’autant plus vrai dans le monde végétalien/végétarien, qui nous promet une alimentation variée et attractive, loin des clichés du gars résigné devant sa salade verte sans sauce. On a envie de croire que ce type d’alimentation peut être bon (je vous arrête tout de suite en cas de doute, la réponse est oui, mille fois oui).
lire la suite

Végétariens vs. végétaliens vs. fléxitariens : acceptons de ne pas être d’accord

diversite_de-fruits-et-légumes

Les gens ont différentes valeurs, croyances, règles, références et idéaux en d’alimentation, qui impactent leur parcours et leur perspective sur le sujet. On peut évidemment distinguer les « carnistes » de ceux qui ont choisi de renoncer à la viande. Si dans ce cas-là la distinction et les différences paraissent flagrantes, il me semble que ce n’est pourtant pas entre ces deux populations que les querelles sont les plus nombreuses. Qu’il s’agisse de mon expérience personnelle et sur les réseaux sociaux, les débats les plus houleux semblent avoir lieu entre les végétariens et les végétaliens.

lire la suite

L’œuf ou la poule : infographie pour décortiquer l’origine des oeufs

deux_oeufs_ecologie-citadine

Qui dit petits gestes quotidiens, dit prise de conscience. L’une des premières choses à faire pour faire de meilleurs choix de consommation est de savoir ce que nous achetons.
Aujourd’hui, nous allons aborder les œufs. C’est très facile, car même sans boîte, toutes les informations dont nous avez besoin sont tamponnées directement dessus. Pratique.

lire la suite