Catégorie : Usages quotidens

Trousse de voyage (presque) zéro déchet et minimaliste

trouse_de_voyage_minimaliste_zero_dechet

Alors que beaucoup d’entre nous s’apprêtent à partir en vacances, l’heure approche de faire sa valise. Et va avec l’éternelle question : qu’est ce qu’on met dedans ?
Pour ma part, je déteste porter des trucs et je suis une adepte du sac à dos, alors j’essaie toujours d’aller vers le strict minimum.
Je vous propose ici ma version de la trousse de toilette en mode optimisé et le plus proche possible du zéro déchet.
lire la suite

Un pommeau de douche avec des minéraux pour économiser l’eau

pommeau-de-douche-mineraux

Comment avoir une eau plus douce, tout en faisant 60% d’économies d’eau ?

Voici ce qu’il est possible d’obtenir grâce à un pommeau de douche contenant différents minéraux. Pour ma part, je cherchais à régler un problème de pression trop faible dans ma salle de bain et j’ai été ravie du résultat.

Dans cette vidéo je mentionne deux marques :
Home Eden
ECO2 Douche
Prix, bilan CO2, soutient envers l’économie française, respect de l’inventeur… chacun choisira quel modèle sélectionner, en fonction de l’importance attribuée à ces différents critères.

Sur le même sujet, voici une solution zéro déchet pour filtrer l’eau du robinet.

Et vous, comment vous faites pour économiser l’eau ?

Ecologie ou hygiène : savez-vous bien vous sécher les mains ?

Etude-comparative_des_seche_main

Serviette en papier, sèche-main à air chaud ou appareils nouvelle génération : laquelle de ces trois manières d’affronter l’humidité sur nos mains et la plus hygiénique, la plus écologie ? Faut-il choisir entre notre santé et le sort de la planète ?
Dans un TED Talk,  Joe Smith nous dévoile sa méthode, qui semble concilier le meilleurs de deux.

Quelle méthode est la plus hygiénique ?

Selon les marchands de serviette en papier

Selon une étude financée par l’European Tissue Symposium (ETS) (l’association européenne des mouchoirs en papier – ouais ça existe) les serviettes en papier seraient de loin les plus hygiéniques. Ces résultats seraient corroborés par d’autres rapports cités ici-et-là sur le net, mais sur lesquels je n’ai pas pu mettre la main (une main bien propre, bien sûr !).

Voici une petite vidéo explicative des résultats de l’étude (en anglais) :

Et comme je suis super sympa, j’ai traduit leur tableau comparatif des différentes méthodes :

Selon celui-ci, la serviette en papier serait donc la solution la plus hygiénique. À noter cependant qu’il s’agit de résultats après s’être mal lavé les mains. Ouais parce que si les bactéries sont déjà parties dans le siphon elles ont beaucoup moins de chance d’atterrir sur vous. La première mesure à mettre en place seraient donc surtout de bien utiliser le savon (on frotte !)…

Selon les marchands de sèche-main

Comme je me suis dit que l’ETS n’était peut-être pas complément neutre dans cette histoire, je suis allée voir ce qu’en disait la célèbre marque Dyson, la référence en terme de sèche-main nouvelle génération. Ils proposent une page dédiée à l’apologie de l’hygiène, avec également plusieurs études citées à la clé et même le témoignage d’un hôpital qui prône leurs produits.

Malgré mon anglais courant, j’avoue ne pas avoir saisie toutes les subtilités techniques de ces études (pas de traductions disponibles à ce jour). J’en retiens surtout qu’avec les « supers filtres » qui se trouvent dans leurs sèche-main, les bactéries qui risqueraient d’être soufflées sur l’utilisateur sont en fait très peu nombreuses, tandis qu’elles peuvent avoir largement le temps de s’installer dans des distributeurs en papier classiques. Je n’ai pas compris si cette étude avait été faite avec une utilisation correcte d’un savon ou non… Plus d’informations en cliquant ici.

Quelle méthode est la plus écologique ?

Bref pour ce qui est de l’hygiène, chacun prêche pour sa paroisse et nous on n’est pas tellement plus avancés… Je vous laisse faire vos propres conclusions.

Mais regardons ce qu’il en est de l’aspect écologique.

De ce côté-là, il n’y a pas photo, les sèche-main électriques gagnent haut la main. Comme pour les mouchoirs en papier, il sera toujours meilleur pour la planète d’éviter de créer de nouveaux déchets. Et pour ce qui est de l’électricité utilisée pour leur usage, elle ne dépassera pas celle qu’il faudrait utiliser pour fabriquer de nouvelles serviettes (plus l’eau, le CO2 dû au transport, etc.).

Dyson n’hésite pas à mettre en avant l’argument écologique/économique en nous disant que leurs produits peuvent sécher 19 paires de main pour le prix d’une serviette en papier…

La solution pour bien utiliser les serviettes en papier…

Dans ce Ted Talk, Joe Smith nous explique comment bien se sécher les mains, tout en économisant les serviettes en papier.
Il nous rappelle qu’aux Etats-Unis, 571 230 000  livres (soit 259 105 569 kilos) de serviettes en papier sont utilisés chaque année. C’est beaucoup et cela pourrait facilement être évité.

Attention sa méthode « révolutionnaire » envoie du lourd !!!! 
Mais en allant plus loin on peut même ne plus utiliser de serviette, ni rien du tout, à bien y réfléchir… Personnellement c’est souvent cela que je privilégie.

Et vous, comment vous séchez-vous les mains ?

Kit de survie zéro déchet au bureau

Kit_de_survie_zéro_déchet_au_bureau

Si chez soi il est assez facile de contrôler de son environnement, c’est une autre histoire quand on est « dehors ».
Si ce lieu mériterait plusieurs articles à lui tout seul (entre les appareils en veille, les lumières allumées, les imprimantes, etc.), nous allons nous concentrer aujourd’hui les collations et l’espace du bureau. Avant de révolutionner totalement l’entreprise, commençons déjà par notre petit coin à nous.
Issue de mon expérience et ma réflexion, je vous livre ma liste des indispensables du kit de survie zéro déchet au bureau.
lire la suite

Se changer soi-même pour changer le monde

faire_tricot_environnement

“Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.”

Voici une très belle phrase de Gandhi, un exemple exceptionnel de ce qu’il est possible d’accomplir dans une vie par la bienveillance.
Si pour nous commun des mortels, il parait difficile d’atteindre le niveau de sagesse de ce grand homme, il ne tient qu’à nous d’essayer de tendre vers modèle dans la mesure de notre possible.

Voici une proposition de six habitudes à intégrer dans notre quotidien pour mettre en route ce changement, chacun à notre niveau.
lire la suite

Le savon de Marseille, sous toutes ses formes

mid_ecologie-citadine_couverture_savon_de_marseille_mid

Avez-vous du savon de Marseille chez vous ? Très connu pour ses vertus naturelles et écologiques, ce petit coquinou n’a fait son entrée en ma demeure que depuis un an environ. Et pourtant je suis née et j’ai grandi en Provence. Je me demande bien comment j’ai fait pour passer à côté pendant toutes ces années… Peut-être qu’il était tellement commun dans le paysage que je n’ai pas pensé à m’y intéresser de plus près.

Et pourtant, quelle découverte incroyable ! Depuis je ne peux plus m’en passer et j’en offre régulièrement autour de moi. Le Savon de Marseille propose des solutions sympas pour la planète et à prix mini dans plein de domaines : salle de bain, cuisine, entretien du linge, etc.

lire la suite

Choisir un fournisseur d’électricité 100% verte : comparatif des offres

mix_energetique_oui_planete

Les enjeux

Depuis la révolution industrielle, en 1850, notre consommation électrique n’a cessé d’augmenter. En 2013, la consommation annuelle par citoyen français était de 7.373 kWh, largement au-dessus de la moyenne mondiale (3.104 kWh) et la plus élevée en Europe.
consommation-d-electricite-par-habitant

Pour palier à cette situation, qui n’est pas une option durable envisageable, l’association négaWatt (entre autres) propose d’agir sur trois piliers : sobriété (endiguer les consommations superflues), efficacité (optimiser les consommations existantes) et renouvelables (favoriser les énergies vertes).

lire la suite