Étiquette : découragement

Utiliser la méthode SMART pour réussir son passage au zéro déchet (au minimalisme, au végétarisme, etc.)

objectif-smart_detail_zero_dechet

Avez-vous déjà eu l’impression que le passage au zéro déchet (on peut aussi remplacer par : au minimalisme, au végétarisme ou n’importe quoi d’autre impliquant un chemin à parcourir) était trop difficile, trop compliqué ? Vous êtes vous déjà senti découragé parce que vous ne saviez pas par où commencer et que la tâche vous paraissait insurmontable ?

La solution : se fixer un objectif. 

Se fixer un objectif… c’est une notion dont vous avez peut-être déjà entendu parler en entreprise, à l’école, sur les sujets qui touchent à la productivité et même au bien-être. Mais chers citoyens de la planète, vous qui avez envie d’œuvrer pour l’environnement, vous êtes vous fixé des objectifs pour cela ? Ici je vous explique pourquoi c’est indispensable (ou presque) et surtout je vous propose un outil qui a largement fait ses preuves par ailleurs : la méthode SMART.

À quoi sert un objectif ?

  • L’écriture d’un objectif permet de se demander ce que l’on veut vraiment, s’interroger sur ce qui est prioritaire pour nous.
  • L’objectif vous donne une vision, un résultat à l’atteindre. En le visualisant dans votre tête il sera plus facile de le rendre concret.
  • L’objectif va vous guider sur le chemin, en vous encourageant et en donnant du sens à vos actions quotidiennes.
  • L’objectif va vous empêcher de vous éparpiller et de perdre votre énergie à des actions inutiles. Est-ce que cette action me rapproche de mon objectif ?
  • L’objectif est source de motivation, mais plus important encore il vous procurera une grande source de satisfaction dans sa réalisation.

Le principe de la méthode SMART

Entrons directement dans le vif du sujet, avec la signification des différentes lettres que composent le sigle SMART :

  • S – Spécifique : un bon objectif doit être précis, sinon il ne sera jamais accompli. Par exemple « je veux passer au zéro déchet » et beaucoup trop vague. Il faut découper votre objectif global en quelque chose de plus précis (pour commencer), ce qui peut donner par exemple « je veux arrêter d’utiliser des sacs plastiques pour faire mes courses ».
  • M – Mesurable : ici, l’idée est de pouvoir évaluer la réalisation de votre objectif. Pour reprendre l’exemple précédent, il est possible de mesurer, au retour des courses, combien de sacs plastiques ont été utilisés et donc de voir les progrès accomplis.
  • A – Atteignable : un objectif n’est pas une réalisation ultime, mais une étape à franchir. S’il est trop difficile à réaliser, il y a de grandes chances que vous n’y arriviez pas, tout simplement. Comme on dit en anglais « baby steps » ou un pas après l’autre. Mieux vaut se fixer un objectif facile et y arriver (avant de passer au suivant), plutôt que de rester coincé sur une ambition démesurée.
  • R – Réaliste : il s’agit tout simplement de vérifier que vous avez les moyens (ou la possibilité de les obtenir) de réaliser cet objectif. Par exemple souhaiter ce nourrir uniquement de produits que vous faites pousser vous-même alors que vous habitez en appartement ne paraît pas très réaliste à court terme (ou alors il va falloir déployer plein d’autres objectifs avant d’arriver à celui-ci, là c’est carrément du projet de vie).
  • T – Temporel : on sait bien que sans date butoir, la procrastination nous guette. Définissez donc une date précise (et réaliste) pour y parvenir.

La mise en pratique

Quelques exemples d’objectifs SMART :

  • Je diminue à 2 fois par semaine ma consommation de viande sous 1 mois. 
  • Dans 2 semaines je serai équipé en sacs de courses réutilisables.
  • Le week-end prochain, je trie mon tiroir de sous-vêtements. 
  • D’ici 6 mois je remplace tous mes produits d’entretiens par des équivalents écologiques. 

Je n’insisterai jamais assez sur le fait qu’il est préférable de se fixer des « petits » objectifs plutôt que de viser trop gros et d’échouer. Car bien sûr le fait de se fixer des objectifs ne garantie pas le résultat, mais il favorise grandement le passage à l’action.

À noter qu’il est possible de vous fixer dans un « grand objectif principal« , par exemple « je passe au zéro déchet dans ma salle de bain d’ici 1 an » et ensuite de le découper en sous-objectifs, comme des étapes pour y parvenir. Par exemple : « je remplace ma brosse à dents d’ici 1 semaine » + « je passe aux savons solides d’ici 2 mois », etc.

À votre tour

crédit photo : freepik

Et vous, c’est quoi votre objectif SMART ? Noter ici dans les commentaire un objectif SMART et revenez ensuite nous dire si vous y êtes arrivés (ça peut motiver aussi de prendre un engagement public).