Un noël zéro déchet sans passer pour un(e) hystérique écolo

Les fêtes de fin d’année arrivent et il va falloir se confronter à certains proches, peut-être des membres de la famille, dont les préoccupations premières sont très différentes des vôtres. Pas facile de passer pour l’hystérique (voire l’extrémiste) de service…

1. Se préparer mentalement

Se remettre en question : rester dans la bienveillance

Boules de noël en ampoules

Boules de Noël en ampoules

Vous avez démarré un périple bio/écolo/végé ou tout autre mode de vie qui vous parait plus en accord avec la planète : bravo ! Il est probable que cela s’est déjà accompagné de beaucoup d’interrogation et remises en question, vous vous êtes probablement beaucoup renseigné sur ces sujets. Toute cette énergie et cette implication que vous y avez mise, contribue à ce que vous soyez « sûr de vous ».  Cependant, pendant un instant remettez-vous dans la peau de la personne que vous étiez avant de commencer ce chemin. C’est peut-être à cet endroit que se trouvent toutes ces personnes maintenant et c’est leur choix que d’emprunter également cette voie un jour, ou non. Si vous ne souhaitez pas être jugés, évitez de le faire vous-même. Ce n’est pas toujours facile, mais une certaine bienveillance est indispensable, surtout face à des personnes que vous ne pouvez pas éviter.

Se mettre à la place des autres

Le sapin en bois flotté

Le sapin en bois flotté

D’après mon expérience, la raison numéro un pour laquelle les gens réagissent « mal » vis-à-vis de ces sujets est parce qu’ils se sentent jugés. Même si ce n’était absolument pas votre intention. Le fait même de leur expliquer que vous faites les choses autrement qu’eux, leur envoie le message que leur manière n’est « pas assez bien pour vous ».
Souvent inconsciemment (j’insiste sur ce point, c’est une réaction humaine naturelle), ils se sentent attaqués et pour se défendre vont attaquer ou se vouloir se justifier, quand bien même on ne leur en demande par temps. Le fait de garder cela en tête permet souvent de mieux accepter certaines réactions.

 

Accepter qu’on ne puisse pas plaire à tout le monde

Le sapin brocolis

Le sapin brocolis

Le sapin boutonnéCe second point est probablement encore plus difficile à mettre en application, en particulier lorsqu’il s’agit des membres de sa famille, des personnes qu’on aimerait qu’elles nous aiment sans condition. Pourtant, c’est ainsi, il est impossible d’être d’accord sur tout.
Vous êtes une personne adulte, vous avez le droit de faire vos propres choix et d’avoir vos propres opinions.  C’est valable pour ceux qui se trouvent en face de vous. Il est possible de se respecter mutuellement, même en ayant des avis différents.

 

2. Préparer les autres

En discuter

Le sapin boutonné

Le sapin boutonné

Il est très important de prendre le temps de discuter et d’expliquer calmement ce qui est nécessaire de l’être. Tout est une question de mesure. Vous pouvez expliquer fermement vos choix, sans non plus vous lancer dans une conférence : le but n’est pas de convaincre, mais de faire accepter. L’idée est de rappeler aux gens qu’au fond vous êtes une personne raisonnable.
Soyez également clairs sur ce que vous attendez des autres, pour les rassurer et leur faciliter la tâche. Vous pouvez par exemple expliquer que vous ne souhaitez pas avoir de cadeaux en plastiques/neufs et pourquoi, en donnant des exemples par ailleurs de ce qui vous ferait plaisir à la place.

3. En pratique : quelques idées zéro déchet de circonstance

Envelopper les cadeaux avec la technique Furoshiki

furoshiki-emballage-cadeau

crédit photo : museedeslettres.fr

Cela vous fait sûrement mal au cœur d’utiliser du papier (ou pire, du papier plastifié) mais vous craignez les réactions en emballant vos cadeaux dans un
bête morceau de journal.  Lancez-vous dans le Furoshiki. Cet art japonais, qui demande un peu d’entrainement, consiste à utiliser des emballages en tissu. Non seulement ce dernier pourra être réutilisé, mais cela ajoutera de la valeur à votre présent et pourra faire un excellent sujet de conversation. Voici un article qui propose des tutoriel pour apprendre l’art du Furoshiki.

Sortir de l’esprit de consommation en limitant le nombre de cadeaux

La boule de noël en Légo

La boule de Noël en Légo

Le moyen le plus simple est de proposer un Noël secret. Le principe : par tirage au sort, chaque invité sera chargé d’offrir un cadeau à uniquement un autre convive.
Cela permet d’une part d’éviter la corvée shopping de fin d’année, mais surtout de se concentrer sur comment vraiment faire plaisir à cette personne. Ne pas hésitez à demander à cette dernière ce dont elle a vraiment besoin, ce qui lui ferait vraiment envie.

Favoriser les cadeaux originaux

  • Faire quelque chose soit même, fera très souvent plaisir, car démontre votre investissement personnel dans son cadeau : préparer de la confiture, un gâteau bien emballé, une boite de biscuits ou de chocolats faits-maison, quelque chose de cousu ou peint, si vos compétences vous le permettent…
  • Recycler ce que l’on possède déjà : ce point peut-être sujet à controverse, car certains considèrent comme de la radinerie de ne pas acheter quelque chose. Pour ces gens-là, favorisez plutôt les autres idées de cette liste. Pourtant, il y a peut-être chez vous un livre que votre cousin adorera ou une paire de boucle d’oreille qui est tellement plus en accord avec le style de votre sœur. Le but n’est pas de se débarrasser, mais bien de faire plaisir à celui qui reçoit.
  • Offrir des expériences plutôt que des objets : offrez une sortie ensemble, proposez un service d’arrosage de plante pendant les vacances, réservez des places pour une pièce de théâtre ou encore proposez un coaching personnalisé (aidez cette personne à atteindre un objectif personnel, comme par exemple gagnez une nouvelle compétence ou arrêter de fumer).
  • Offrir des plantes : ou encore mieux, des boutures de plantes que vous aurez fait pousser vous-même.

Eviter le sapin périssable et les boules en plastique

Le sapin littéraire

Le sapin littéraire

Utiliser une plante que l’on possède déjà comme sapin de Noël, ou bien en fabriquer un soi-même. Internet regorge d’idées à ce sujet, avec la fabrication d’un arbre à partir de bouteilles en plastiques, de palettes ou encore de magasines. Version plus osée : j’ai vu une personne qui s’est tout simplement munie d’un diffuseur de senteur en forme de sapin (ça prend peu de place et ça sent bon !). Il en va de même pour les décorations ou encore le calendrier de l’avent, qui peuvent devenir l’occasion de faire des ateliers créatifs. Voir cet article sur les sapins faits-maison et cet autre sur les décorations.

 

Et vous, quelle est votre astuce pour passer des fêtes zéro déchet tout en conservant un bon esprit dans les foyers ?

crédit photo : toutes les images de cet article sont issues du site boredpanda.com

4 Comments

  1. Ahah, pas mal le sapin littéraire, moi qui ne sait plus où mettre mes bouquins 😀

    • Mais oui, il y a toujours de bonnes raisons de garder ses bouquins (bon pas « toujours », mais souvent quand même) 😀

  2. J’aime bien ton approche qui en plus ne manque pas d’humour ! Je m’en servirai pour mon prochain Noël ! Je note les idées cado , merci ! 🙂

    • Hehe, contente que ça t’ai plu.
      Tu peux même t’en servir le reste de l’année (pâques, anniversaires…) 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *