Choisir un fournisseur d’électricité 100% verte : comparatif des offres

Les enjeux

Depuis la révolution industrielle, en 1850, notre consommation électrique n’a cessé d’augmenter. En 2013, la consommation annuelle par citoyen français était de 7.373 kWh, largement au-dessus de la moyenne mondiale (3.104 kWh) et la plus élevée en Europe.
consommation-d-electricite-par-habitant

Pour palier à cette situation, qui n’est pas une option durable envisageable, l’association négaWatt (entre autres) propose d’agir sur trois piliers : sobriété (endiguer les consommations superflues), efficacité (optimiser les consommations existantes) et renouvelables (favoriser les énergies vertes).


la-demarche-negawatt

Il serait facile de dire que le plus gros des consommations va aux entreprises et que notre pouvoir d’action est quasi nul, donc inutile.
Déjà parce que les entreprises ne sont jamais que des entités juridiques créées par des humains, au service des humains, au final c’est bien nous qui consommons cette énergie. Les industries n’agissent que dans la limite de ce que les consommateurs leur laissent le pouvoir de faire. Comme le disait Coline Serreau « Les multinationales sont des géants aux pieds en papier crépon. Le jour où vous décidez de ne plus acheter, ils sont cuits! ».
D’autre part, parce que nous sommes tout de même 66,6 millions de français en 2016, cela fait donc potentiellement plus de 66 millions de petites actions individuelles qui peuvent avoir un impact énorme au niveau mondial. Une utopie certes de penser que demain, tout le monde sera responsable, mais il faut bien commencer quelque part.

Les énergies vertes dans notre foyer

Pour agir sur le troisième pilier, au niveau de notre foyer, je vous propose aujourd’hui de choisir un fournisseur qui propose des énergies renouvelables.
Depuis 2007, le marché français de l’énergie s’est privatisée, amenant avec lui son lot d’acteurs ayant envie de faire changer les choses. La livraison de l’électricité est toujours effectuée par Enedis (anciennement ERDF) et GRDF, qui contrôlent le réseau. Quel que soit votre distributeur, vous n’aurez donc pas à changer vos installations. Par contre, vous pouvez choisir votre distributeur et donc indirectement auprès de quels types de producteurs vous souhaitez vous approvisionner.
À savoir que l’électricité injectée dans le réseau va se mélanger avec celle de tous les autres distributeurs. Il n’est donc pas possible de savoir vraiment d’où vient celle qui arrive chez vous. Par contre, votre fournisseur peut s’engager à acheter et injecter une certaine quantité dans le réseau provenant de la source de son choix (en l’occurrence d’énergie verte).
Il est vrai que l’offre d’électricité verte peut être légèrement plus onéreuse (quoi que) que celle de ses concurrents historiques, en particulier lorsqu’il s’agit d’une offre locale. C’est le prix juste à payer pour garantir une énergie verte et des producteurs rémunéré à leur juste valeur.

Quel fournisseur choisir ?

Parmi tous les acteurs présents sur le marché, j’ai sélectionné uniquement ceux qui proposent une offre d’énergie 100% verte.
À noter que toutes ces entreprises proposent une souscription en ligne rapide et qu’ils s’occupent des démarches pour résilier votre abonnement précédent. Pas d’excuse sur le fait que ce soit trop compliqué donc, quelques minutes suffisent pour changer les choses !

Les acteurs multifonctions

Deux acteurs proposent une offre électricité 100% verte, qui peut être combinée à du gaz naturel. Si l’origine verte est garantie, je n’ai pas réussi à savoir quelle était la situation géographique de leurs fournisseurs.

Lampiris

logo-lampirisDistributeur créée en Belgique.
Il propose un des prix fixes ou avec option heures pleines/heures creuses, ainsi qu’une offre duo avec gaz, fixe ou indexée. Sans engagement. Visiter de site de Lampiris.

Energem

logo-energemEnergem propose également deux formules : prix fixe ou double tarif heures pleines / heures creuses. Sans engagement. Visiter de site d’Energem.

Direct Energie

logo-direct-energieCet acteur propose de nombreuses offres, pour la plupart tout à fait classiques (donc pas vertes du tout). L’une d’entre elle cependant donne accès à une électricité 100% d’origine renouvelable, qui se dénomme « Pur jus ».
L’origine géographique n’est pas spécifiée, mais pourrait être éolienne, solaire, géothermique, houlomotrice, marémotrice et hydraulique ou encore l’énergie issue de la biomasse. Direct Energie précise compenser l’empreinte carbone de ses courriers envoyés. Contrat d’un an avec renouvellement tacite. Visiter de site de Direct Energie.

Les acteurs engagés

Alterna

logo-alternaComme ses concurrents cités dans le paragraphe précédent, Alterna propose également des énergies classiques (électricité et gaz). Sa spécificité est de regrouper des entreprises locales d’énergie historiques (dites ELD). En effet lors de la nationalisation des services, l’État avait reconnu le droit aux communes de conserver un rôle dans la distribution pour les réseaux de distribution exploités en régie. Certaines d’entres elles avaient donc refusé la nationalisation et créé des régies autonomes, les ELD. Alterna est mutualise 45 de ces ELD (sur les 170 existantes), favorisant ainsi l’emploi français.
L’offre durable d’Alterna se nomme « Idéa vert », sous forme fixe ou avec option heure pleine/heure creuses. Sans engagement. Visiter de site d’Alterna.

Energy Coop

logo-enercoop  La proposition d’Energy Coop est celle de la transparence, avec des producteurs 100% français (modèle décentralisé autour de 10 coopératives régionales), avec une offre d’origine 100 % renouvelable (à ce jour 62 centrales hydrauliques, 32 installations éoliennes, 2 centrales biomasse et 19 installations photovoltaïques).
Offre fixe uniquement. Sans engagement. Visiter de site d’Energy Coop.
À noter qu’Energy Coop donne la possibilité de lutter contre la précarité énergétique, sous forme dons solidaires en énergie (énergie produite mais non-consommée distribuée à ceux qui en ont besoin) ou bien des micro-dons (financement via l’arrondi sur facture d’énergie). Il est également possible de faire un don à cette cause (déductible des impôts), même si vous n’êtes pas chez ce fournisseur. Voir le site du projet.

EkWateur

logo-ekwateurEkWateur également joue la carte de la transparence quant à l’origine de sa production. En 2016 100% de sa production venait de France et était issue de l’hydraulique, même si à terme, le distributeur prévoit également de s’étendre à l’énergie issue d’éoliennes et de panneaux photovoltaïques.
Le coût de la facture se découpe de la façon suivante : production 27%, transport et distribution 28%, taxes et TVA 37%, ekWateur 8%.
EkWateur a également deux offres de gaz : l’une est 5% renouvelable, l’autre 100% renouvelable. Cette seconde correspond à du biométhane issu de la décomposition des déchets agricoles anglais.
Offre fixe uniquement. Sans engagement. Visiter de site d’EkWateur.

Le choix d’Ecologie-Citadine

Planète Oui

logo-planete-ouiEn ce qui me concerne, j’ai choisi de souscrire aux services de Planète Oui, qui distribue une énergie d’origine hydraulique (95%), biomasse, éolienne ou solaire, française ou européenne, associée à des services coopératifs.
Ce qui m’a séduite est la constitution tout à fait originale de son offre, divisées en trois : forfait été / hiver (prix différents selon la saison), factures anticipées (estimation sur le mois en cours) ou bien forfait annuel. Sans engagement.
Mais surtout deux formes réductions sont possibles et cumulables toute l’année : Planète Oui diminue de 10 % notre facture, en échange de  relever notre compteur tous les mois (ce qui permet de payer le juste prix tout au long de l’année) et encore de 10 % si ce relevé reste sous le seuil d’Electroécolo (moyenne de consommation par rapport à notre profil, nous incitant à la responsabilisation de nos dépenses énergétiques). D’ailleurs le site propose des outils pour évaluer précisément son profil de consommation et des pistes pour l’optimiser. À noter qu’il est possible de reverser directement à des associations le montant issu de ces réductions.

En tant qu’abonnée Planète Oui, je vous propose de bénéficier de mon avantage de parrainage. Vous bénéficierez ainsi que 15 € offert sur votre première facture d’électricité (en plus des 20% liés aux services coopératifs). Pour bénéficier de cette offre cliquez-ici.
Bien sûr vous êtes également libres d’aller souscrire directement à cette offre, ou n’importe laquelle de celle citée dans cet article, sans passer par le parrainage. Dans tous les cas la planète vous en remerciera !

7 Comments

  1. Intéressant ! Je vais me pencher de plus près sur le sujet. Merci pour toutes ces recherches qui vont grandement me faciliter la tâche !

    • Merci 🙂
      J’ai l’impression que peu de gens pensent à changer de fournisseur. Moi-même j’avais appris cette astuce dans un livre et avait fait le pas très rapidement ensuite.

  2. Salut Aude 🙂
    Je réfléchis justement à prendre un fournisseur d’électricité 100% vert pour mon premier investissement locatif à Lille !
    Mais j’ai un petit problème mental je pense : j’ai peur qu’il y a beaucoup plus de saut de courant … (Même si honnêtement je pense qu’EDF ce n’est pas mieux).
    Je vais quand même sauter sur l’occasion et prendre Planète Oui !
    Est-ce que tu pourrais quand même me dire si tu connais un site qui compare les offres de prix des fournisseurs d’électricité ?
    Merci d’avance !

    • Salut Vincent !
      Ah oui, tu qui t’apprêtes à déménager, c’est le moment idéal pour bien choisir son fournisseur.
      Rassures toi tu n’as pas de risque supplémentaires à avoir des sauts de courant, car comme expliqué tu changes de fournisseurs, mais pas de distributeurs. Dans les tous les cas, ce sont Enedis/GRDF qui s’occupent d’acheminer l’électricité chez toi, donc de valider qu’elle est toujours disponible et de bonne qualité. Les sauts de courant peuvent venir du fait que tu utilises trop d’électricité d’un coup par rapport au forfait que tu as choisi (typiquement trop d’appareils branchés en même temps). Pour éviter cela il faut soit ne pas tout allumer d’un coup (ne pas passer l’aspirateur pendant que la machine tourne par exemple) ou choisir une puissance de compteur plus élevée (plus chère donc).
      Pour les prix j’avoue avoir laisser cette question de côté, car entre les abonnements, pas abonnements, fixe, heures pleines/creuses, je trouve que c’est difficile de comparer. Donc je pars du principe qu’ils sont tous dans la même fourchette et je regarde les autres critères (ceux que j’ai mis dans l’article), qui sont plus importants à mes yeux.

  3. Pingback: Politique : si on choisissait des élus vraiment écolos ?

  4. Pingback: Zéro déchet de Béa Johnson: sélection spéciale débutant! - Les défis des filles zen

  5. Hello,

    Nous on vient de faire le pas. Nous avons choisi Energie d’Ici.

    A savoir que Energem ne fournit plus que la Lorraine et que Lempiris a été racheté à 100% par Total…

    On verra si ça se passe bien 😉 En tout cas, pour l’instant ils sont très réactifs au téléphone et par email et très agréable (et ça c’est un vrai plus !).

    La bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *