Comment faire son dentifrice maison

On continue de remplacer peu à peu les produits de la salle de bain, avec aujourd’hui une recette de dentifrice maison.
Si la préparation ne posera sans doute aucun problème à qui que ce soit, il faudra peut-être à certains un peu de temps pour s’habituer à son goût. Quelques jours suffiront à adopter cette préparation écologie et sans trucs bizarres à l’intérieur !

Les ingrédients

Voici les produits qui ont été utilisés dans cette recette inspirée du blog Dixit Madame :

Huile végétale de coco – 25 grammes : servant de base pour la texture du dentifrice, l’huile de coco apporte ici son pouvoir moussant. Elle aurait également des propriété détartrantes et blanchissantes (tout en restant très douce, contrairement à d’autres produits du commerce qui contiennent souvent de la javel). C’est également elle qui va donner ce goût légèrement sucré à la préparation. Astuce : on peut aussi utiliser l’huile de coco seule comme une cure detox.

Carbonate de calcium – 23 grammes : produit épaississant, le bicarbonate de calcium est également un abrasif doux (moins agressif pour les dents que le bicarbonate de soude), qui lisse et fait briller vos quenottes. Comme son nom l’indique, il apporte naturellement du calcium.

Poudre d’amla – 9 grammes : poudre ayurvédique, l’amla apaiserait Vâta et Pitta, ce qui pourra intéresser les adeptes de ayurvéda. Pour les autres propriétés utiles, on relèvera qu’elle tonifie les dents tout en apaisant les gencives.

Sel marin fin – 3 grammes : a priori, c’est l’ingrédient le plus facile à dénicher, puisque je suppose que vous en avez à disposition dans votre cuisine. Celui-ci accentue le pouvoir auto-nettoyant des dents, car il favorise la salivation. Il contient par ailleurs des sels minéraux.

Huile essentielle de citron OU de menthe poivrée – 15 gouttes : si ces deux produits sont des bactéricides naturels, la menthe poivrée a surtout un produit très rafraîchissant, tandis que le citron renforce les défenses immunitaires. À sélectionner surtout en fonction de votre saveur favorite. Attention pour les femmes enceintes, l’HE de menthe poivrée est à proscrire, tandis que celle de citron pourra être réintroduite à partir du 4ème mois de grossesse.

La vidéo

Retour du duo Yaz et Aude pour cette fois réaliser une recette de dentifrice fait maison. Vous allez voir c’est un jeu d’enfant, il suffit de savoir se servir d’une balance de précision et de touiller. Est-ce que vous penser en être capable ?

À noter que sur l’image ci-dessus, la brosse à dents présenté est en bambou, un matériaux bien plus durable que nos habituelles brosses en plastique.  Pour en savoir plus, consulter l’article sur La vie secrète d’une brosse à dents.

Retour d’expérience

Pour être tout à fait honnête, la première fois que j’ai mis ce produit dans ma bouche, j’ai fait la grimace. Il faut dire que jusque là j’utilisais un dentifrice à l’argile verte que je me procurais en magasin bio. Passer d’un goût légèrement « terreux » (auquel il avait également fallu que je m’habitue) à celui de la coco + citron a été rude. J’avais l’impression que c’était beaucoup trop sucré ! En deux/trois utilisations, mon visage s’est heureusement détendu. Aujourd’hui j’y suis parfaitement accoutumée et même ravie de retrouver quotidiennement ce petit goût (idem pour le Yaz, qui a regardé le truc de loin un peu plus longtemps que moi, avant de finir par l’adopter).

Niveau efficacité, rien à dire, je suis comblée. J’ai vraiment l’impression que mes dents sont encore plus propres qu’avant. Avec mon précédent dentifrice, je devais utiliser en sus du bicarbonate de soude 2/3 fois par semaine pour être vraiment efficace, qui est très abrasif (ouais, le café, ça ne pardonne pas). Là avec un produit pourtant plus doux j’ai une sensation de vraiment « bien nettoyé » qui est très agréable.

Le seul point d’amélioration que je vois est au niveau de l’utilisation. Le verre (avec capuchon) que j’ai choisi comme contenant n’est pas des plus adapté et je dois aller « racler » pour récupérer du dentifrice, ce qui abîme plus vite la brosse à dents. Mais je ne sais pas vraiment pas quoi remplacer. À noter aussi quelques « grumeaux » de poudre d’amla par endroit. Pas vraiment gênant, mais j’utiliserai un fouet la prochaine fois pour parfaire le mélange.

À lire sur la même thématique :

Trousse de voyage (presque) zéro déchet et minimaliste

La vie secrète d’une brosse à dents

Brossage de dents zéro déchet… même en cas d’urgence

À vous la parole

crédit photo : freepik

Et vous, c’est quoi votre dentifrice ?

8 Comments

  1. Super ! Très contente que ma recette vous plaise !

    Peut être rajouter une mention concernant les précautions pour l’utilisation des huiles essentielles ? Et mettre que c’est optionnel ? (femmes enceintes et jeunes enfants ne peuvent pas utiliser ce dentifrice).

    A bientôt !

  2. Merci pour cet article.

    Petite question d’ordre pratique, est ce qu’on retrouve le goût de la coco ou juste un côté sucré ? En clair, est ce que si on aime pas la noix de coco, on pourrait tout de même utiliser ce dentifrice ?
    Merci par avance ^^

    • Alors j’ai bien réfléchi à ta question ce matin en me lavant les dents. C’est difficile à dire, car je trouve qu’au final ni la sensation de sucré, ni le goût de coco ne sont fortement prononcés. Mais il y a peut-être une part d’habitude aussi. Si tu détestes vraiment ce goût j’ai vu qu’il existait des recettes qui utilisaient à la place de l’argile blanche, ce qui donne un dentifrice en poudre. A tester.

  3. Pingback: 3 recettes detox naturelles du matin

  4. Bonjour Aude,

    J’utilise un dentifrice solide mais je suis toujours un quête d’une solution qui me conviendrait mieux. J’ai quelques questions.

    Depuis as-tu trouvé un contenant plus adapté ?

    As-tu calculé le coût de revient et la durée de ce dentifrice ?

    Merci d’avance pour tes réponses. 🙂

  5. Pingback: Brossage de dents zéro déchet... même en cas d'urgence

  6. Pingback: DIY : dents plus blanches en 3 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *