La vie secrète d’une brosse à dents

Pourquoi réfléchir au choix de notre brosse à dent ?

La première brosse à dent en plastique a été lancée par une société Américaine en 1938. Il faudra attendre 1960 pour la voir la mise en vente de son équivalent électrique. Pouvez-vous imaginer combien de ces petites choses ont été fabriquées depuis ? Difficile à concevoir n’est-ce pas ?

crédit photo : Fred Chvtn

Ce qui est encore plus fou, c’est que TOUTES ces brosses à dents se trouvent sûrement encore quelque part sur terre actuellement, dans une déchetterie en France, un tas d’ordure en Inde ou flottant au bord d’une plage Australienne. Produits laissés à l’abandon après quelques mois d’utilisation, ils existent pourtant toujours, car ne sont ni recyclables, ni biodégradables (pour vérifier j’ai même été visiter un centre de tri).

9,3 brosses à dents sont vendues chaque seconde en France. Au niveau mondial on parle de 4,7 milliard de brosses à dents chaque année. Dont les nôtres. Faites le calcul.

Voici un petit film qui raconte le “fabuleux” voyage d’une brosse à dent, qui en 12 ans fera le littéralement tour du monde, pour revenir intacte à son point de départ. Incroyable mais malheureusement réaliste. Vous pouvez afficher les sous-titres en anglais uniquement, mais cela ne vous empêchera pas de comprendre l’histoire contée.

Quelles sont les alternatives ?

Heureusement, cette marée de plastique n’est pas une fatalité, car de plus en plus d’entreprises proposent des alternatives 100% recyclables (voire compostables).

On peut en trouver en magasin bio ou bien en ligne sur des sites tels que sans-bpa.com.

Pour ma part j’ai opté pour la marque Eco Bamboo, dont les brosses sont arrivées chez moi dans des boîtes en carton, emballées dans un sachet en fibres végétales. Entièrement biodégradable donc.

L’une des marques proposant des brosses à dents durables

J’aurais préféré un produit local, pour limiter la production de CO2 relative au transport, mais je n’ai pas pu trouver d’équivalent venant de France (si vous ne connaissez, dites-le moi).

Un point positif est que le bambou indien utilisé pour sa fabrication pousse très rapidement (c’est un euphémisme, puisque certaines variétés peuvent gagner 1 mètre par jour), sans pesticides, ni engrais. Et on ne vole pas la nourriture des pandas, qui ne mangent pas de cette espèce. En outre, la marque prend soin de ses employés

crédit photo : David Roussel

Ce qui m’a plu est la diversité de la gamme : j’ai pu choisir un format “médium” pour moi et une autre “souple” pour mon chéri, qui a les gencives plus sensibles. J’en suis personnellement ravie, lui trouve que l’embout est un peu large (il faut s’y habituer). À vous de trouver la marque qui vous convient !

Comment aller plus loin ?

C’est une très bonne chose que de penser à sa brosse à dent, mais n’oubliez pas les basiques : par exemple, on éteint le robinet pendant qu’on frotte :-D. L’eau est une denrée précieuse et c’est mieux pour votre porte-monnaie. Je vous invite également à vous renseigner sur toutes petites choses que vous pouvez facilement mettre en place dans votre salle de bain pour protéger la planète, comme utiliser des cotons démaquillants lavables ou arrêter de vous lavez les cheveux.

À vous la parole !

Qu’est-ce qui détermine le choix de votre brosse à dent ?

11 Comments

  1. Coucou au sujet des carrés démaquillants lavables, est-ce que tu vas faire un article sur le sujet ? J’en ai acheté quelques uns pour voir mais pas encore testé… Je crois que les avis sont un peu partagés sur le sujet…

    • Oui c’est une bonne idée. J’en ai acheté aussi que j’utilise régulièrement.
      C’est noté.
      Tu as acheté lesquels pour info ?

  2. Très intéressant!
    Depuis quelques temps j’ai opté pour une brosse dont la tête seulement se remplace une fois qu’elle est trop usée. Bon, ça reste du plastique, mais quand j’aurais usé toutes les têtes, j’achèterai une brosse en bambou 🙂

    • J’avoue que pour l’instant j’alterne aussi avec les têtes interchangeables de ma brosse électrique. Tant que j’en ai, autant finir de les utiliser (sinon ça ferait vraiment un déchet pour rien) et cela me permet de faire la transition en douceur.

  3. Pingback: Comment faire son dentifrice maison

  4. Pingback: Cinq étapes pour une salle de bain zéro déchet -

  5. Pingback: Les véritables enjeux de notre consommation de plastique

  6. mountaintree

    Bonjour, j’ai une question: les poils de ces brosses à dent sont fait en quoi ?

    • C’est une très bonne question ! Cela dépend des marques, il faut toujours vérifier ce point. Pour ma part j’ai choisi l’option sans poil d’animaux (on en trouve en poils de cochon). La marque « Brush with Bamboo » propose des poils composés à 62% d’huile de ricin et 38% de plastique. Ce n’est pas parfait, mais pour moi c’est le meilleur compromis en parmi les options existantes. Espérant qu’à l’avenir il soit possible d’être 100% sans plastique.

  7. Pingback: DIY : dents plus blanches en 3 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *